---------- 180106  --------5--

CONSPIRATION d' ASSASSINAT
et d' EMPILEMENT
de CRIMES de FORFAITURES

---------- - ----------

RÉCIT / DÉVELOPPEMENT

a ) -- CONTEXTE du DÉBUT de l' AFFAIRE

---------- - ----------

RAPPEL du SOMMAIRE

---  PAGE  INDEX  ( Haut de page )     Accès direct

---  INTRODUCTION / SCHÉMA de l' AFFAIRE     Accès direct

---  DESCRIPTION  RÉSUMÉE  de  l' AFFAIRE     Accès direct

---  RÉCIT / DÉVELOPPEMENT     Accès direct :  
          
a  )  -  CONTEXTE du DÉBUT de l' AFFAIRE
          
b  )  -  JE me DÉPLACE  RAPIDEMENT à BORDEAUX
          c  )  -  DESCRIPTION  DÉTAILLÉE du DRAME
         
 
d  ) 
 -  Le MAQUILLAGE des PREUVES  MATÉRIELLES ,
                                                  l' OCCULTATION des ÉLÉMENTS  DIVERS ,
                                                                                   et l' ÉTOUFFEMENT de l' AFFAIRE
.

---  Commentaires des pièces jointes , en bleu-vert .

---  TENTATIVES de l' ESTABLISHMENT     Accès direct
     
 pour faire taire les dénonciations de cette CABALE d' assassinat et de
      ses maquillages

---  LISTE des DÉPUTÉS ou MINISTRES      Accès direct
      qui ont fait ou qui font silence sur cette affaire

---  LISTE des ORGANES de PRESSE CONTACTÉS     Accès direct

---  La BIDON COUR EUROPÉENNE des BIDONS DROITS de l' HOMME   Accès direct

---  CONCLUSIONS     Accès direct

---  PSEUDO- RÉPUBLIQUE et DÉMOCRATIE de THÉÂTRE   Accès direct

---  Liens vers d' autres affaires présentant des similitudes     Accès direct

---------- - ----------

RÉCIT / DÉVELOPPEMENT

a ) -- CONTEXTE du DÉBUT de l' AFFAIRE

La mère de Karine , F.D. , ma sœur cadette , 47 ans au moment du début de cette affaire en octobre 1994 , domiciliée à Vichy depuis qu' elle a commencé à travailler en 1969 , en tant que représentante pour un laboratoire pharmaceutique du secteur , vit seule avec sa fille unique , dans une maison individuelle qu' elle a achetée subitement en 1986 .
Qu' elle a achetée , curieusement peu après le décès de notre mère , la grand-mère de Karine ... ...
Ce n' est que depuis septembre 1993 , que Karine s' est éloignée momentanément de sa mère , pour achever ses études à Bordeaux
*, tout en revenant prestement à Vichy au moindre week-end prolongé .
( * Je m' étais efforcé longuement à dissuader Karine de choisir Bordeaux pour ses études, mais malheureusement sans succès .   Aussi étonnant que ça puisse paraître , je pressentais le drame dont elle allait être victime . )
Bien que pour ma part  je sois orienté naturellement , à avoir des liens de bonne qualité avec les divers membres de ma famille ,  je n' ai jamais pu avoir beaucoup de contacts avec F.D. , depuis que  j' ai quitté normalement en 1963 la maison de nos parents , à Annonay dans le nord Ardèche , située à environ 200 kms de Vichy .   Je n' ai par exemple  jamais su qui était le père de sa fille , ni pour quelle entreprise elle travaille depuis maintenant 25 ans en cette année 1994 .   Et  je ne connais pas de personne avec qui F.D. soit très ouverte ou communicative .

Je rencontre malgré tout Karine et sa mère , lorsqu' elles viennent pour les week-ends prolongés et pendant les vacances d' été , à Annonay petite cité de nos racines , à la vieille maison de notre père .

Celle-ci , construite en des temps reculés par  je ne sais plus lequel de nos ancêtres , est située sur une colline exposée au midi et arborée de sapins , dans un secteur calme et agréable tout à la fois aux abords de la ville et à peu de distance de son centre , tout en étant isolée de l' agglomération par le relief , entourée de diverses autres propriétés également en terrasses et séparées les unes des autres par de hauts murs anciens de pierres  liées d' un mortier à la chaux .
Une source relativement abondante en toutes saisons , alimente par gravité depuis le haut du terrain , plusieurs vieux bassins reliés en série , et construits à des fins d' irrigation en des temps anciens , où des cultures maraîchères existaient sur ces parcelles .
À notre époque , une végétation abondante d' arbres divers , forme en ce lieu une quasi-toiture végétale .
Malgré ça , de la terrasse entourant la maison , la vue se perd au loin vers le sud dans le moutonnement bleu des lignes de crêtes des Cévennes .

Sur la limite sud de la petite propriété de mon père , en contrebas de la maison , passe la ligne de chemin de fer à voie unique reliant la Vallée du Rhône à St-Étienne , via Annonay .
En fait les rails en ont été enlevés dans la première moitié des années 1990 , à la fin de l'.exploitation de la ligne .   Malheureusement , car cette voie ferrée et son petit trafic , donnait un attrait supplémentaire à ce secteur .

À une cinquantaine de mètres de là, cette voie plongeait dans un tunnel , qui lui-même débouchait sur la gare d' Annonay .
En 1944 , l' un des maquis des proches environs de la ville , avait détourné un train remontant la Vallée du Rhône .   Un train , comportant 3 locomotives , des wagons de matériels divers , et aussi un wagon de 75 déportés politiques , ainsi qu' un wagon pour l' escorte militaire d' une quinzaine d' hommes .
À partir d' une petite gare , et malgré la présence en stationnement d' un train blindé chargé de troupes nazies , le corps franc auteur de cette action , avait aiguillé le train objet de ce détournement , sur la ligne tortueuse serpentant à flanc de montagne vers Annonay et St Étienne , l' avait immobilisé en gare d'.Annonay , nettoyé de son escorte , maîtrisé le train , et libéré les déportés .

( Quelques articles et photos souvenirs de presse en bas de cette page , se rapportant à cet alinéa . )
  
Tout ça pour dire que Karine aimait beaucoup cet endroit , c' est à dire la maison de son grand-père et son environnement .   C' est la raison pour laquelle elle y venait souvent .
Et c' est pour ça aussi -
étant moi-même domicilié à seulement quelques kilomètres de là - que je la voyais fréquemment et que
  je la connaissais donc assez bien .
Je sais donc que ma nièce était parfaitement équilibrée , en aucun cas dépressive , et bien sur encore moins suicidaire .   Elle avait au contraire les 2 pieds qui touchaient bien par terre .

C' est pourquoi , en apprenant au téléphone ce vendredi 28 octobre 94 vers midi , qu' elle vient de se ".suicider.", qui plus est d' une manière aussi délirante qu' en se jetant du haut d'.un immeuble , et connaissant par ailleurs depuis longtemps les réalités de cette fameuse ".république.",  je me doute déjà de ce à quoi  il faut s' attendre .
Et c' est aussi en partie pour ces raisons , que la cabale des diverses autorités de Bordeaux , visant à transformer cet assassinat sauvage en " suicide ", se transformera en fait  ...  en fiasco .


            

---------- - ----------

--------------------

Articles et photos de presse , parus à diverses époques ,
dans l' hebdomadaire d' informations "Le Réveil du Vivarais".

 

Quelques hommes , d' un corps franc positionné dans les environs d' Annonay , en 1944 ,
et équipé d' un canon antiaérien pris aux troupes nazies .

 

Un article sur le détournement d' un train de déportés sur Annonay ,
à partir d' une gare de la Vallée du Rhône .

 

Défilé du maquis des environs d' Annonay , dans le centre ville .

 

Ci-dessous ,
deux canons pris aux troupes nazies le 23 août 1944 , par le maquis d' Annonay .
(  Schéma de l' épisode d' où provenaient probablement ces canons :
Le 15 août 44 , les troupes débarquées en Normandie se trouvent à peu près à mi-distance entre la Manche et Paris .
Ce jour-là une armée américaine et une armée coloniale française débarquent
sur les côtes de Provence ,
puis au cours des jours suivants , s' emparent rapidement des principales villes du littoral ,
et commencent à s' engager dans l' intérieur du pays .
Le 18 août , Berlin ordonne à ses troupes stationnées dans le sud de la France ,
de se replier méthodiquement sur des positions où elles ne risqueront pas d' êtres coupées de leurs arrières .
Au Puy-en-Velay dans la Haute-Loire , la garnison nazie rassemble les armes et matériels de ses divers casernements ,
en vue de se replier sur St Etienne , et forme un convoi comportant environ 850 hommes .
Plusieurs groupements de partisans des secteurs voisins , informés , se portent à la rencontre de ce convoi ,
l' attaquent dès la sortie du Puy et encore à d' autres endoits , sans réussir à prendre l' avantage ,
puis ensuite
définissent le point le plus propice à une embuscade , et le 20 août , en sabotant un pont , bloquent ,
sur un tronçon de route près de la localité d' Estivareilles-42 ,
le convoi nazi qu' ils mitraillent de leur feu à distance de tir efficace .
Le 22 août , après plusieurs jours d' attaques multiples menées par les partisans et de combats à l' issue incertaine ,
les soldats nazis ,
par l' intermédiare de leur chef , négocient leur peau contre leur cargaison d' armes ,
et
malgré leurs craintes justifiées que leur inspire cette alternative , se rendent aux partisans .
Une très importante quantité d' armes de diverses natures avec leurs munitions , des matériels divers ,
une centaine de véhicules et une centaine de chevaux , tombent dans l' escarcelle des maquis .

De quoi équiper et armer plus de 7 mille partisans .  Fructueuse opération .
Les armes et les matériels récupérés seront ensuite partagés entre les unités de partisans ,
de la Loire de la Haute-Loire et du Nord-Ardèche , ayant réalisé cette action de guerre .

http://museedelaresistanceenligne.org/media6640-Reddition-dune-colonne-allemande-aux-FFI-A
 )


Autre article du journal sur le même sujet :
http://www.reveil-vivarais.fr/Grand-Angle/Ardeche-les-carrossiers-au-coeur-de-la-resistance-100363

Sur le même sujet , un autre article du journal publié en juin 2014 :
" Dès l' aube du 6 juin 1944 , au matin du Débarquement ,
les maquis des environs d' Annonay prennent le controle de la ville .
Les mêmes actions se passent aussi dans d' autres villes de l' Ardèche ."

http://www.reveil-vivarais.fr/index.php/Infos-du-jour/6-juin-1944-Resistants-acteurs-de-la-Liberation-102187

Note :  Bizarrement , depuis le début de l' année 2015 , le journal publie son édition numérique par l' intermédiaire d' un " réseau social ", en l' occurrence du nom de " Fessebouc ", ( traduction phonétique littérale de l' inegliche vers l' ardéchois ) , et en même temps ses anciennes éditions numériques ne sont plus accessibles ... ... ...   Re ... ... ...

 

Quelques hommes d' un autre maquis positionné à peu de distance d' Annonay ,
la  7 - 121e compagnie FTP de l' Ardèche .

 

Dans l' Ardèche , la Haute-Loire , la Lozère , et les autres départements du Massif Central ,
les effectifs des maquis s' accroissaient sans cesse .
Les combattants de la région , issus essentiellement du peuple ouvrier ,
recevaient l' apport de combattants venus de divers horizons :
-- des volontaires d' autres régions de France ,
-- des républicains espagnols vétérans de la guerre d' Espagne ,
-- des vétérans des Brigades Internationales ,
-- des allemands anti-nazis réfugiés en France dans les années 30 , (1)
-- des soldats originaires des pays de l' Est et des mongols , déserteurs de l' armée nazie .
(1)
  Note .    Un épisode quasiment inconnu : I
Il y avait , un peu plus au sud de la région , un maquis offensif important qui compta  jusqu' à 2 mille hommes , constitué essentiellement d'.allemands antinazis , qui pour beaucoup d' entre eux venaient
de faire la guerre d' Espagne dans les Brigades Internationales - (donc bien entraînés et efficaces) - et commandés
par un ancien député allemand progressiste Otto Kühne .
Ce maquis très mobile se déplaçait fréquemment ,
entre le sud de l' Ardèche , le sud de la Drôme , le Nord du Vaucluse , le Gard , et la Lozère .

--------------------

  

Après avoir participé à la libération du Gard et être entré dans Nîmes le 24 août 44 ,
défilé d' un maquis constitué d' allemands antinazis :  
la 104e compagnie du 5e bataillon FTP / MOI  ( Francs Tireurs Partisans / Main d' Oeuvre Immigrée )

En page annexe :  Maquis d' allemands antinazis dans les Cévennes

--------------------

Une stèle , dans le secteur du mémorial des maquis d' Auvergne au Mont Mouchet ,
en commémoration d' un Corps Franc de 140 hommes de Haute-Loire .

Transcription en clair des textes de la stèle :
" Corps Franc des Truands "
" Aux légendaires truands tombés glorieusement aux combats
des 4 routes de Pinols et du Mont Mouchet 10 -11 juin 1944 "

Note :   L' appellation "Truands" provient du fait que ce Corps Franc ,
était dans une première période spécialisé ,
dans les sabotages nombreux et importants ,
dans les enlèvements de matériels lui permettant de s' équiper ,
dans les coups fumants de diverses natures contre les nazis et les vichystes .

Un ouvrage publié en 2010 , retrace l' épopée de ce Corps Franc :
" Le Corps Franc des Truands -- 1942 / 1944 "
Éditions du Roure -- 43000 Polignac

--------------------

D' après l' Histoire , fabriquée sur mesure après la guerre par le Godillot sur échasses ,
le Massif Central , dont les Cévennes parallèles à la Vallée du Rhône ,
auraient été libérées par les armées débarquées le 15 août 1944 sur les plages de Méditerranée ...
En réalité , les nombreux maquis de la région avaient libéré bon nombre de secteurs ,
avant l' arrivée d' aucun militaire français anglais ou américain ...
Depuis déjà pas mal de temps , les convois de l' armée nazie ,
ne se risquaient plus sur les petites routes étroites sinueuses et encaissées ,
qui constituaient de véritables coupe-gorges pour une armée régulière ,
et au contraire un terrain d' embuscades idéal pour la guérilla ...

( Privas , chef-lieu de l' Ardèche )

--------------------

Fin août 1944 , dans le secteur d' Aubenas , au sud de l' Ardèche ,
3 800 soldats des troupes nazies se sont résolus pour sauver leur peau à se rendre aux partisans ,
alternative qu' ils redoutaient pourtant par dessus tout ,
du fait qu' eux mêmes tuaient systématiquement et immédiatement ,
les combattants des maquis capturés encore plus ou moins vivants ,
et souvent avec la plus extrême barbarie ...
Et c' est ce qu' ils faisaient encore dans les heures qui ont précédé leur reddition dans cette bataille !!! ...
http://www.memoire-ardeche.com/libre_acces/coiron_chaix.pdf

--------------------

" Ceux qui oublient leur passé se condamnent à le revivre "    André Malraux

---------- - ----------

Un auteur de la région , Anne Boudon , a publié en 2001 , un ouvrage volumineux , documenté , et
précis , rappelant comment s' était constitué ce maquis d' Annonay , petite ville qui à l' époque comptait seulement 16 000 habitants .
Cet ouvrage retrace également les actions de ce maquis , et ses attaques directes contre les troupes nazies .
Maquis qui en 1944 était fortement structuré , équipé , armé ,
et comprenait  2 000 hommes cantonnés sur les hauteurs proches de la ville ,
soit à une dizaine de kms à vol d'.oiseau .
                                                                                                                               Agrandir
Cet ouvrage , " bizarrement " *,
comme bien d' autres ouvrages traitant des mêmes types d' événements , s' étant passés en d'.autres régions à la même époque , a disparu rapidement des rayons des librairies et autres distributeurs , et  j' ai pu savoir qu' il ne sera pas réédité , malgré une forte demande du public de la région  ...
Il existe toutefois encore , dans quelques bibliothèques .
.Selon l' éditeur : " La seule possibilité est de le consulter dans les bibliothèques où il est présent à savoir, Annonay, Vanosc, Privas, et Bibliothèque Nationale à Paris,  ( + probablement d' autres bibliothèques locales ) ."

* Malgré le peu d' écrits existant pour en témoigner , il y avait en réalité de nombreux maquis offensifs dans diverses régions , partout où la topographie du terrain était favorable à leurs développements .
De suite après s' être emparé du pouvoir , fin août 1944 - date marquante pour lui après plus d' une trentaine d' années d' arrivisme forcené - le Caudillo s' est employé à démanteler tous les maquis , et à effacer de la mémoire collective  jusqu' à leurs existences .
On se souvient qu' il n' avait pu contenir sa rage , lorsqu' arrivant à Paris au lendemain de la capitulation de la garnison allemande , acculée par l' insurrection populaire , il avait lu sur cet Acte historique , la signature de Rol-Tanguy le chef des FFI d' Île de france , apposée à coté de celle du général  Leclerc ...

Le Caudillo s' est attaché à ne conserver comme icône , que le souvenir des quelques maquis qui ont été anéantis par l'.occupant , comme par exemple celui du Vercors .
On sait que les manœuvres très troubles ( étaient-elles intentionnelles ? ...) , des politiciens de Londres et d'Alger , en juin / juillet 1944 , ayant consisté dans un premier temps à inciter ce maquis à passer à l'.action , puis dans un 2e temps à le priver des armes indispensables promises , avaient provoqué en fin de compte l'.anéantissement
de ce maquis ...

Les nombreux maquis offensifs , qui eux harcelaient depuis plus longtemps l'.occupant , tuaient en nombres ses soldats , s'.équipaient sur son dos et à son détriment en armes et matériels en tous genres , ont été aussitôt après la Libération , recouverts par la nuit opaque de l'.obscurantisme politicard ...
Le Caudillo , n'.aimait évidemment pas la guerre du peuple aux structures organisationnelles et au style plus ou moins flibustiers , ainsi que le contre-pouvoir qui pouvait en découler ...

De même , l' affaire trouble de l' arrestation de tous les chefs de la Résistance en  juin 1943 , lors de la fameuse réunion de Caluire , n' a  jamais été éclaircie .   Bien que la thèse la plus largement admise soit celle de la dénonciation , son auteur n' aurait  jamais été identifié ...
À ce dernier propos , il est intéressant de noter que dans ce type de débat , les " historiens distingués " s'.abstiennent tous soigneusement , de poser la traditionnelle question , et qui vient pourtant naturellement à l' esprit de tout un chacun :  " à qui profitait le crime de cette dénonciation ? " ... ...

En mai 1945 - comme  je l' évoque aussi en haut de la page  " index " de ce site - la plus grande partie de la population arabe , de tous âges , de SÉTIF , a été l' objet d' une tuerie systématique par l' État colonial , et dans des conditions de la barbarie la plus extrême
Cette tuerie , qui a duré 3 semaines et fait plusieurs dizaines de milliers de morts , exclusivement algériens - donc en fait un véritable génocide - avait pour objectif  reconnu de terroriser la population arabe , afin de la dissuader pour longtemps de revendiquer politiquement l' indépendance ou même seulement
l'.autonomie   (.Rappel : il n' y avait pas de mouvement indépendantiste armé à cette époque en Algérie . )
Un massacre d' une telle ampleur et qui s' est poursuivi sur une aussi longue durée de temps , a forcément été commandité du haut de l' État , donc par le Caudillo lui-même .   ( Et avec la complicité passive et silencieuse des partis d' " opposition ". )
Et c' est probablement à titre de monnaie d' échange , pour acheter le silence sur
ce génocide de 1945 au nouveau pouvoir algérien , que le Caudillo en 1962 , lui a  jeté en pâture les harkis , après s' en être copieusement servi pour ses basses besognes .   ( Et là non plus ,  je n' ai  jamais entendu aucun historien poser la question du ".pourquoi.", à propos de ce choix de l'.État colonial , d' empêcher physiquement les harkis d' embarquer pour la métropole , alors que celle-ci à cette époque manquait fortement de main d' œuvre ...  C' est d' ailleurs à peu près à cette même époque , que l' État a pris des mesures officielles pour faire venir en grande quantité , une main d'œuvre étrangère , notamment du Portugal et d' Afrique du Nord ...  Alors ? ... )

Les commentateurs " accrédités " d' Histoire prennent aussi plaisir à oublier , que le grand Caudillo , sitôt après avoir quitté le pouvoir en 1969 , dépité de se sentir rejeté de toutes parts , s' est rendu en Espagne , très exactement à St-Jacques-de-Compostelle , pour y rencontrer son " demi-frère ", le petit Caudillo Franco , lui serrer la main , et se congratuler mutuellement !
Rien que de très normal en somme ...

Ces quelques remarques , ont pour objet de rappeler la véritable personnalité du  " Messie " fondateur de ce Régime , et donc forcément la véritable nature du dit Régime lui-même .

C' est toujours cette même " république " ploutocratique , c' est à dire un Système méthodiquement truqué en tous domaines pour être l' instrument de la caste dominante , qui perdure encore aujourd' hui .
C' est dans cette même logique , que tous les rouages et partis politiques de ce Systè
me , liés entre eux , maquillent et étouffent les assassinats de droit commun , dès lors que l' un de leur rouage
ou l' une de leur personnalité y est gravement en cause ...

D' où cet aparté sur cette période des années 40 ,
en marge en quelque sorte ,
de la description de la cabale d' organisation de l' assassinat de ma nièce Karine Décombe ,
de la description des maquillages matériels des preuves , et
de la description de l' étouffement généralisé de l' affaire .

Autre exemple révélateur du véritable profil de cette fausse république et de sa démocratie de théâtre :
L' interdiction d' antenne des chansons dites " engagées ", dont celles de Jean Ferrat  ...
L' une de ces interdictions ou quasi interdictions d' antenne ,
la plus stupéfiante de toutes ,
concerne la chanson " Nuit et Brouillard ",
stigmatisant la déportation vers les camps de travail et d'.extermination ...
Et ceci depuis la parution de ce disque en 1963 ,  jusqu' à encore aujourd' hui , de fait ...
Quel est donc l' objectif de la caste dominante , à avoir décrété un ostracisme sur cette chanson  ?? ...
Cette œuvre ne devrait-elle pas au contraire , être promue par les médias  ...  si  ...  ce régime n' était pas un système maffieux d' oppression , à peine camouflé  ???  ... ... ...

---------- - ----------

Et le site très intéressant concernant ,
Georges Barbary
,
sur ses mémoires de guerre ,
et les combats des maquis également du nord Ardèche ,
cantonnés pour ceux-ci un peu au sud d'Annonay , dans le secteur de Tournon :

http://www.barbary.fr

Note :  
Depuis le début du mois de mai 2011, ce site volumineux et passionnant , ne s' ouvre plus ...
De plus sa page d' accueil , archivée en cache dans les moteurs de recherches , a cessé de répondre , à partir de la même date ...
Pourtant cet archivage reste normalement accessible encore longtemps après la déconnexion d' un site ... sauf ... si l' auteur demande la suppression de cet archivage auprès de chaque moteur de recherches ...
Par ailleurs , j' ai signalé aussitôt par courriel , le problème de la non accessibilité du site , à son auteur .
Auteur avec lequel j' avais échangé quelques mois auparavant encore , des propos amicaux sur le sujet de son site .
Hors , je n' ai reçu ou vu à mon alerte , ni réponse ni réaction ...
Curieux ... Bizarre ... Étrange ...
Encore un témoignage , sur les combats pendant l' Occupation , des maquis les plus offensifs , qui disparaît ...

L' oligarchie maffieuse - équivalent ni plus ni moins que de la noblesse du temps des rois - qui tient cette fausse république , qu'.elle s'.est fabriquée sur mesures , ( sa pseudo-république ) ,
a-t-elle là encore , envoyé ses effaceurs , mettre un coup de balai , avec l' un de ses classiques moyens ,
aux écrits de mémoire de ce site ??? ... ... ...
Tout donne à le penser ! ... ... ...

Page d' accueil du site de Georges Barbary , telle qu' elle se présentait avant de devenir inaccessible :

    Agrandir

---------- - ----------

 

---------- - ----------

Retour haut de page :  Rappel du sommaire

---------- - ----------